Le chômage – examiné par un économiste politique

The message is mildly interesting, while the writing is exceedingly prosaic. This is more of a french exercise than of a political economic treatise – so read on at your own risk.

Le problème de chômage reste un sujet que beaucoup de gouvernements affrontent dans le monde actuellement. Personne ne désire le chômage, mais peu réussit à l’éradiquer. En essayant d’améliorer la situation, les gouvernements et les organisations sociales dépensent prodigalement de temps et d’argent, mais le résultat reste minimal. Pourquoi ça ? Pourquoi le problème persiste bien que tout le société essaye ? C’est un question que les économistes ne peuvent pas répondre tout seul (ils sont ce qui concevaient ces politiques futiles, n’est-ce pas ?) Afin que nous comprenions le problème de chômage, il est nécessaire de consulter les économistes politiques, dont sagesse leur permet de reconnaître que le chômage n’est pas simplement un phénomène économique mais aussi un sujet social.

Le défaut à le raisonnement des économistes est tellement clair qu’ils ne le voient pas. Qui décide les politiques économiques ? Pas les économistes, mais les politiciens, dont but n’est pas directement une meilleure économie, mais ses réélections. Qui participe à l’économie ? Pas les économistes, mais les gens ordinaires, qui ne comprennent pas les graphes et les équations, et dont actions dépendent seulement des informations incomplètes et imprécises. En plus, le fait que ces groupes des acteurs, les politiciens et les citoyens, ne soient pas puissant également – celles soient plus organisées, celles soient moins mobilisées – contribue à faiblir la main invisible que l’économistes classiques adorent. Tout le monde veut vraiment maximiser sa valeur économique comme prédit, mais pas tout le monde possède le fort politique nécessaire pour l’accomplir. Donc, il est probable qu’un groupe désorganisé doit souffrir le chômage au lieu d’une autre.

Quel est un exemple ? Les États-Unis sont notoirement connu pour une absence de politiques qui améliorent la mauvaise situation des gens inemployés. Beaucoup croient que c ‘est simplement l’esprit Américain : on doit être responsable de sa propre vie. Mais ce raisonnement est trop naïf. Demandez quelques gens inemployés, qui dorment dans la rue, qui ont peu à manger, et qui combattent à survivre chaque jour, s’ils ne veulent pas d’aide. En plus, même si nous sommes d’accord avec la supposition que les Américains n’ai nullement envie de ni aider ni recevoir l’aide, pourquoi ils adoptent cet idéologique dès le début reste inexpliqué.

Pour déchiffrer cette mystère économique, il faut que nous nous demandions : qui bénéficiera si le gouvernement décide à améliorer le chômage ? La réponse est claire : les inemployés. Ce qui est moins clair est la nature désorganisé de ce groupe : en essayant à survivre chaque jour, ils n’ont pas la capacité de s’amasser et exprimer son vouloir politique collectivité. A quoi s’ajoute le fait que les retraités, qui ne bénéficieront pas directement de moins de chômage, soient particulièrement organisés. Ils ont beaucoup de temps libre et beaucoup de ressources financières, tous deux sont le plus indispensable ingrédient d’un groupe politique puissante. Mais encore, l’économie qui consiste plus de service que de manufacture des Etats-Unis demande une provision stable de travailleurs bon-marchés et inhabiletés. Cela veut dire une seule chose : les entreprises, une autre groupe organisée, n’ont pas non plus besoin d’aider les inemployés.

Pour résumer d’un mot : les problèmes économiques, comme le chômage, ne peuvent pas être résolues si on n’examine pas ses conséquences politiques. Qui gagnera ? Qui perdra ? Et surtout, qui possède le fort politique ? Reconnus par quelques-uns, ignorés par la majorité, ces questions nous apportons plein de révélations quand nous essayons de combattre le chômage, un problème qui est capable de déstabiliser sérieusement notre système économique et social.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: